Diese Seite ist aus Gründen der Barrierefreiheit optimiert für aktuelle Browser. Sollten Sie einen älteren Browser verwenden, kann es zu Einschränkungen der Darstellung und Benutzbarkeit der Website kommen!
zur Startseite
print

Terminologie der Diplomatik

This site is an online version of the Vocabulaire international de la diplomatique, ed. Maria Milagros Cárcel Ortí, 2. ed., Valéncia 1997 (Collecció Oberta), which the Commission Internationale de Diplomatique assembled and the Universitat de València put to print. The conversion of the analog data isn't completed. At the moment it contains only French, German, English, Italian, Latin and Spanish terms. Many problems of the conversion aren't solved yet so I'm happy if you send me hints on errors of the OCR or not correctly distinguished terms. The functionalities like search, resolving of the links in the text or adressing single chapters are still in development.
The data can be adressed directly via the URL by putting the search term or the number of the definition you want to receive behind a question mark in the URL: e.g. http://www.cei.lmu.de/VID/?forger should give you the entry on "faussaire/forger/Fälscher/falsario", http://www.cei.lmu.de/VID/?39 the No. 39 (i.e. cahier/quire/Heft/fascicolo/quaternus etc.). http://www.cei.lmu.de/VID/#VID_39 is the Permalink to the entry.

Georg Vogeler, 21.2.2005, last changes 21.9.2011

The Vocabulaire can be used in SKOS-format too at http://www.cei.lmu.de/VID/skos
A TEI-Version can be found at http://www.cei.lmu.de/VID/tei

Vollständige Anzeige

    C. Procédure d'expédition

    • No. 327: Une apostille
      (lat.: apostilla) est une note écrite en marge, ou biçn en tête ou au pied d'une *requête ou d'un *mémoire, pour indiquer la suite lui donner: *assentiment ou approbation, avec ou sans réserves; ou bien rejet, ou encore demande d'avis ou de complément d'instruction.
      Une décision positive peut être exécutoire dès lors que l'apostille est apposée, sans même qu'un acte particulier soit expédié en conséquence; en ce cas, la requête ainsi apostillée devient par elle même un acte. (p. 84) edit
       - de.: Postille - en.: apostil, postil - es.: apostilla, nota marginal - fr.: apostille - it.: nota di approvazione - la.: apostilla
    • a. A la chancellerie pontificale, l'approbation donnée une *supplique ou un article d'un rôle de supplique était appelée signatura. Elle prenait des formes différentes selon que la supplique donnait lieu, en matière gracieuse, une approbation par le pape lui-même (approbation par Fiai), par un *référendaire (cf. n° 286 h) autorisé cette fonction (approbation par Concesstm in praesentia dominipapae) ou par le vice-chancelier (approbation par Concession ut petitur)), ou bien en matière juridictionnelle (approbation par Audiat), avec des variantes diverses. - La supplique approuvée et signée était elle-même appelée la signatura. (p. 84) edit
       - la.: signatura, Concessum in praesentia domini papae, Audiat, Concessum ut petitur
    • b. A la Cour de France, l'apostille étant souvent, l'époque moderne, le mot Bon, la *requête ou le *mémoire était dit bonifié et devenait un Bon du roi. (p. 84) edit
       - fr.: Bon, Bon du roi, bonifié
    • c. En Angleterre, l'approbation d'un Bill ("Royal assent", cf. n° 320) par le roi prenait la forme de l'apostille "Le Roy le veult". (p. 85) edit
       - en.: Bill
    • d. En Aragon, elle prenait la forme suivante: "place al senyor rey" (p. 85) edit

    Zum Seitenanfang


    Impressum - Datenschutz - Kontakt