Diese Seite ist aus Gründen der Barrierefreiheit optimiert für aktuelle Browser. Sollten Sie einen älteren Browser verwenden, kann es zu Einschränkungen der Darstellung und Benutzbarkeit der Website kommen!
zur Startseite
print

Terminologie der Diplomatik

This site is an online version of the Vocabulaire international de la diplomatique, ed. Maria Milagros Cárcel Ortí, 2. ed., Valéncia 1997 (Collecció Oberta), which the Commission Internationale de Diplomatique assembled and the Universitat de València put to print. The conversion of the analog data isn't completed. At the moment it contains only French, German, English, Italian, Latin and Spanish terms. Many problems of the conversion aren't solved yet so I'm happy if you send me hints on errors of the OCR or not correctly distinguished terms. The functionalities like search, resolving of the links in the text or adressing single chapters are still in development.
The data can be adressed directly via the URL by putting the search term or the number of the definition you want to receive behind a question mark in the URL: e.g. http://www.cei.lmu.de/VID/?forger should give you the entry on "faussaire/forger/Fälscher/falsario", http://www.cei.lmu.de/VID/?39 the No. 39 (i.e. cahier/quire/Heft/fascicolo/quaternus etc.). http://www.cei.lmu.de/VID/#VID_39 is the Permalink to the entry.

Georg Vogeler, 21.2.2005, last changes 21.9.2011

The Vocabulaire can be used in SKOS-format too at http://www.cei.lmu.de/VID/skos
A TEI-Version can be found at http://www.cei.lmu.de/VID/tei

Vollständige Anzeige

    A. Les chancelleries et les bureaux d'écriture

    • No. 286: A la chancellerie pontificale, le personnel chargé de la rédaction, de la mise par écrit et de l'expédition des actes et lettres des papes, fut le suivant, compte tenu de son développement successif dans le temps: (p. 74) edit
    • a. Durant le Haut Moyen Age, la charge de rédiger et de dresser les actes était confiée des notarii (regionarii) et scriniarii sanctae Romanae Ecclesiae (ou sacri palatii). Dans la procédure d'expédition intervenaient aussi des judices de clero (ou judices palatini); le nom (de l'un d'entre eux figurait dans la grande date des *privilèges pontificaux. En outre le bibtiothecarius sanctae apostolicae sedis datait aussi les actes des papes et, la fin du Xe siècle, il resta seul exercer la fonction. (p. 74) edit
       - la.: regionarii et scriniarii sacri palatii, notarii et scriniarii sacri palatii, judices de clero, bibtiothecarius sanctae apostolicae sedis, judices palatini, notarii et scriniarii sanctae Romanae Ecclesiae, regionarii et scriniarii sanctae Romanae Ecclesiae
    • b. Au XIe siècle se forma lentement le groupe des notarii sacri palatii, appelés peu après notarii papae /domini nostri, provenant du clergé de l'entourage du pape ( ne pas confondre avec les notarii sacri palatii qui, partir du XIIe siècle, travaillaient auprès de la Rota romana). Ces notarii papae, aux XIIe et XIIIe siècles, assurèrent collégiatement avec le *chancelier ou le * vice-chancelier, le fonctionnement d'ensemble de la chancellerie pontificale. (p. 74) edit
       - la.: notarii domini nostri, notarii papae, notarii sacri palatii, Rota romana
    • c. Chacun des notarii papae avait ses propres *abbreviatores ou breviatores notariorum pour rédiger les minutes des actes et lettres du pape. D'autres abbreviatores exerçaient leurs fonctions dans la dépendance du vice-chancelier (abbreviatores litterarum apostolicarum / cancellariae). A partir du XIVe siècle, les plus qualifiés parmi eux assistèrent le vice-chancelier lors du contrôle des acts prêts être livrés (abbrevaitores vicecancellario assistentes /majoris prasidentiae / de parco majroe). Les abbreviatores minoris praesidentiae / de parco minore s'occupaient des affaires moins importantes. Les abbreviatore primae visionis effectuaient le premier contole technique de l'acte grossoyé; leur groupe conflua au XVIe siècle dans celui des abbreviatores de parco minore. (p. 75) edit
       - la.: abbreviatores notariorum, abbreviatores litterarum apostolicarum, abbreviatores litterarum cancellariae, abbreviatores vicecancellario assistentes, abbreviatores majoris praesidentiae, abbreviatores de parco majore, abbreviatores minoris praesidentiae, abbreviatores de parco minore, abbreviatores primae visionis, breviatores notariorum
    • d. Jusqu'au XIIe siècle, les notaires groosyaient eux-mêmes les documents qu'ils avaient rédigés ou bien ils les faisaient grossoyer par leurs propres scribe. 'A partir d'Innocent III (1198-1216), les scribes de la chancellerie furent organisés en un corps particulier, les scriptores pape / domini nostri, devenu plus tard scriptres litterarum apostolicarum / cancellariae. Un distributor notarum grossandarum, élu parmi eux, distribuait les mintues grossoyer; un rescribendarius était chargé de spièces qui étaient 'culpa vel defectu abbreviatorum aut scriptorum rescribenda', ainsi que des requêtes de *réexpédition. A partir du XVe siècle, le rescribendarius fut seul la tête des scriptores litteraraum apostolicarum. (p. 75) edit
       - la.: scriptores papae, scriptores domini nostri, scriptores litterarum apostolicarum, scriptores litterarum cancellariae, distributor notarum grossandarum, rescribendarius
    • e. Les scriptores élisaient parmi eux: un computator pour contoler le montant de la *taxe mentionné sur l'*expédition (grossa); deux auscultatores pour faire les *auscultationes éventuelles et pour aider le corrector litterarum apostolicarum et des lectores in audientia pour lire les lettres dans l'*audientia publica. (p. 75) edit
       - la.: lectores in audientia, auscultatores, computator, audientia publica
    • f. A partis d'Innocent III, il exista la chancellerie pontificale deux charges majeures: l'auditor litterarum contradictarum, chargé de traiter les contestations qui pouvaient s'élever lors de la lecure des lettres dans l'audientia publica, et le correcotr litterarum apostolicarum, qui vérifiait les lettres au moment de l'expédition pour constater si elles étaient confromes aux règles et prescriptions en vigueur. Au XIVe siècle, son contrôle se restreignit aux lettres de justitia; partir du XVe siècle, ilt était l'un des *abbreviatores de parco majore et il expédiati lui-même des lettres de minori justitia (expeditio per viam correctoris) (p. 75) edit
       - la.: corrector litterarum apostolicarum, auditor litterarum contradictarum, audientia publica, lettres de justitia, abbreviatores de parco majore, de minori justitia, expeditio per viam correctoris
    • g. Le custos ou senescallus cancellariae servait de médiateur entre le *parcus major (ou major praesidentia) et les autres charges et offices. (p. 75) edit
       - la.: senescallus cancellariae, custos cancellariae, parcus major, major praesidentia
    • D'autres charges n'appartenaient pas directement la chancelleri, mais avaient quelque rapport avec les actes et lettres des papes:
      h. Les referendarii étaient, depuois les dernières années du xiiie siècle, chargés de la réception des *supplique, de leur examen et du rapport au pape ou une autre personne autorisée les approuves. A partir de la seconde moitè du XVe siècle, ils constitue`rent la Signatura apostolica, avec deux sections: signatura gratiae et Signatura justitiae. A partir du pontificat d'Eugène iV 81431-1447), l'un deux était chargé d'apporuver au nom u pape certaines supplicques avec la formule 'concessum in praesentia domin papae (cf. nr. 327 a); plus tard, les présidents des sections de la Signatura apostolica exerc`rent la même fonction. (p. 75) edit
       - la.: referendarii, Signatura gratiae, Signatura justitiae, Signatura apostolica
    • i. L'abbreviator de Curia appartenait la chambre apostoliqu (Camera apostolica) et s'occupait, dès le dernieer quat du XVe siècle, de la rédaction des minutes des lettres pontificales qui se préparaient et expédiaient dans cet office (expeditio per viam Camerae) (p. 74) edit
       - la.: abbreviator de Curia, Camera apostolica, expeditio per viam Camerae
    • k. Les bullatores (cfr. n° 290) (p. 75) edit
       - la.: bullatores
    • l. Les secretarii papae / domini nostri, personnes de confiance du pape, s'occupaient des lettres secrètes et des lettres privées, ainsi que de la correspondance de Curia, de l'expédition per Cameram et, en particulier, de la rédation et de l'expédition des brefs (brevia). Ils dépendaietn directement du pape et étaient soumis au Camérier. Connus dès le XIVe siècle, ils étaient devenus nombreux aux XVe. Les papes choisirent alors un (parfois deux ou trois) d'entres eux, le secretarius domesticus ou intimus; les autres secrétaires formèrent désormais la Secrataria apostolica, supprimée en 1678 par Innocent XI. (p. 75) edit
       - la.: secretarii papae, secretarii domini nostri, correspondance de Curia, per Cameram, brevia, secretarius domesticus, secretarius intimus, Secretaria apostolica
    • m. Le summator (ou summista) litterarum apostolicarum était chargé de faire expédier en Chambre apostolique (expeditio per Cameram) les lettres auxquelles l'expédition dans la chancellerie avait été refusée. Il apparait vers le milieu du XVe si`cle et sa charge était souvent cumulée avec celle de vice-chancelier. Un subsummator le remplacait alors dans ses fonctions. (p. 76) edit
       - it.: summista - la.: summator litterarum apostolicarum, expeditio per Cameram, subsummator

    Zum Seitenanfang


    Impressum - Datenschutz - Kontakt